Sur ma table basse…

…Mes deux préoccupations du moment:

Waouh, elle a l'air trop trop belle ta table basse!
Waouh, elle a l’air trop trop belle ta table basse!

Deux préoccupations intimement liées: le deuz qui veut pas dormir la nuit et le burn-out maternel, puis, par extension, le « je perds foi en ma fille et ses progrès », et ça, c’est pas possible.

Voilà donc le grand Chantier:

Faire dormir son deuz et donc, le laisser pleurer, un peu, pas trop, mais beaucoup quand même.

Pour la petite histoire, le deuz a eu un bon gros reflux de derrière les fagots qui faisait que la position allongée longtemps, c’était pas trop possible. Et puis, les mois passent et il fait toujours pas ses nuits, tout conditionné par le « je me réveille-maman me prend dans ses bras » (en plus, elle court, cette gourde, pour pas réveiller ma frangine).

Alors d’abord, j’ai lu un livre, parce que,oui, c’est mon réflexe de base: un problème? Hop! une solution sortie tout droit d’un bouquin (ça marche pour la cuisine, le bricolage, les voyages, donc ça doit marcher pour les bébés…). Sache que je sais exactement ce qu’il se dit dans le bouquin avant de l’ouvrir: FAUT LE LAISSER CHIALER! Mais je l’achète quand même et je le lis.

Ça va être dur, très dur.C’est donc tout naturellement Papa Spaghetti que j’envoie au front parce qu’il a pas les nichons qui débordent de lait et qu’en plus il est doté comme tous les mecs d’une patience très relative avec ses marmots, et puis aussi,comme tous les mecs, parce qu’il s’est pas trop levé jusque là la nuit, hein!

Je te passe les détails sur le procédé d’endormissement. Par contre je t’avoue: il n’a fallu qu’une nuit pour se rendre compte que le deuz, qui se réveille en hurlant, se rendort tout seul au bout d’1 minute 30 environ. Et ça, c’est la looooooooooooooooose. Oui, car je te rappelle qu’il est arrivé à maman Spag de se lever jusqu’à 8 fois par nuit (en plus, en courant, cette gourde, pour pas réveiller la frangine) alors que pour changer le deuz qui dort pas en deuz qui dort, il suffisait juste d’attendre, attendre avant de se lever… Comme le gâteau Yabon…Souviens-toi.

Bref, Maman Spag fait de nouveau ses nuits et, pour le coup, va beaucoup mieux.

2 commentaires sur “Sur ma table basse…

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :