Dans la série: mon enfant est handicapé: il arrive mal à faire ses lacets…

Aujourd’hui, j’ai croisé une mère d’élève.

Une maman d’élève à moi: sa fille est dans ma classe, c’est la deuxième année, je la connais un peu sa fille. C’est ce qu’on appelle communément une très bonne élève: sérieuse, appliquée, intelligente, volontaire.

Cette maman d’élève, elle me connaît un peu aussi: elle est pédiatre, elle a suivi mon deuz pendant 6 mois, elle a rencontré ma fille: elle sait.

Donc, cet aprem, j’allais acheter 15 kilos de brioche pour nourrir mes fauves au petit dej. et je tombe sur elle. Elle me demande -trop sympa-comment s’est passée la rentrée de Miss Spagh et patati et patata.

Puis, elle ose.

Elle me fait part du HANDICAP de sa fille. La pauvre, elle est dysorthographique « lorsqu’elle écrit des écrits d’imagination » (Je cite)- Elle gère mal son orthographe quand elle fait ses rédac (je traduis). Elle voudrait qu’on fasse un PAI.

PAI: Projet d’accueil individualisé (PAI) est mis en place lorsque la scolarité d’un élève, notamment en raison d’un trouble de santé invalidant, nécessite un aménagement. 

Et elle ajoute: « Non parce que c’est un handicap qui va la suivre à vie. C’est terrible »

Ouais: tu ne rêves pas: « c’est terrible » qu’elle m’a dit cette sombre connasse. Là, j’avais déjà envie de lui gerber dessus, mais comme elle fait des efforts pour se coiffer et se maquiller, je l’ai pas fait. Puis elle a ajouté que, du coup, sa fille, elle pourrait pas faire de danse cette année parce qu’elle allait avoir besoin d’une séance d’orthophonie hebdomadaire……………………………………………………..

Elle m’a dit tout ça avec un petit regard en coin genre « Tu sais ce que c’est ».

Cela dit, heureusement qu’il existe des gros cons, ça me permet d’alimenter mon blog.

Les nouveautés de la rentrée (2)

Papa Spagh ne travaille plus!

Papa Spagh a pris 6 mois de congé parental pour prendre le relais de Maman Spagh qui pétait un peu un câble à force de rééduquer en nichonnant à longueur de journées.

Il y a 1 mois ou 2, quand il s’est projeté dans son congé parental, il a dit:

« Rhoo mais je vais pouvoir faire le jardin, créer un petit potager, poser les 2 étagères achetées l’année dernière, me laisser pousser la barbe et les cheveux, me remettre au sport, faire des baby-foot avé les copains, m’occuper de la rééducation de Miss Spagh, préparer un concours et devenir, à mon tour… fonctionnaire… pour avoir plus de temps libre… »

Waaah ah ah ah!!!!!!!

Papa Spagh est en mode congé parental pour de vrai depuis 1 semaine pile-poil. Papa Spagh n’a rien le temps de foutre entre les aller-retours école- maison, kiné-maison, psychomot-maison, orthophoniste-maison.

Papa Spagh ne dit plus à Maman Spagh: « Ce n’est pas parce que tu ne dors pas la nuit que tu as le droit d’être de mauvaise humeur »

Papa Spagh en chie un peu (Un peu, parce que le deuz, il va chez sa nounou, quand même). Le congé parental, ben c’est pas des vacances… Mais ça, on le sait pas tant qu’on l’a pas expérimenté…..

Mais merci Papa Spagh! Et bravo pour avoir oser le prendre ce foutu congé; parce que, petit à petit, grâce à toi, je revis.

Il va me falloir du temps, moi aussi, pour m’habituer…

Les nouveautés de la rentrée(1)

Mon Spaghetti va à l’école depuis 1 semaine… Sans pleurer, comme les grands.

Elle a fait sa rentrée chez les Bobos à l’école alternative.

Miss spaghetti ne veut plus de son biberon le matin: elle mange des tartines de pain à l’huile de palme et boit du jus comme les grands.

Miss Spaghetti ne veut plus de couche la nuit, alors qu’elle en porte encore le jour et qu’elle s’y agrippe comme une moule à son rocher. Tu sais ma chérie, si tu peux te retenir 12 heures, c’est que tout est under-control: Mais tu vas pisser dans ton putain de pot?!!!

Ouais je m'en lasse pas...
Ouais je m’en lasse pas…

Je t’entends déjà me dire: Mais elle va à l’école alors qu’elle n’est pas propre???? Ben ouais, chez Steiner, faut laisser l’enfant aller à son propre rythme…Alors je les ai pris au mot.

« Ma fille refuse de lâcher ses couches, elle est pas prête, j’arrête de lui mettre la pression.

-mais vous avez raison, il ne faut surtout pas la presser »

Et voilà.

Ça, c’est fait.

Rhaa la la, tu continues à commenter, je t’entends, tu me dis qu’en fait, je refourgue le problème à quelqu’un d’autre!

Ben ouais, carrément…